Page YourtesMongoles.

Mon campement de yourtes au ChateauMariani, pour mes amis tout de suite et pour tous un jour peut-être.

224549861_dcc724d554.jpg

Equipements

Le campement se compose d'un ensemble de 6 yourtes traditionnelles :

  • Deux yourtes de 15 mètres carrés. Pour une ou deux personnes.
  • Deux yourtes de 20 mètres carrés. Pour deux personnes et un enfant (lit de camp).
  • Une yourte de 27 mètres carrés. Pour deux personnes et un ou deux enfants.
  • Une yourte de 35 mètres carrés vide.

Les yourtes sont meublés de deux lits traditionnels Mongols (à une place), d'un ou deux lit de camp pliables, de tabourets et d'une table basse Mongols et d'une étagère. Le sol est recouvert de nattes et de tapis.

PICT0049.JPG?imgmax=288

Les yourtes sont disposées en cercle autour d'un espace feux de camp.

Il y aussi :

  • Deux douches "western", avec lavabo. Protégées des regards par des baches, à ciel ouvert, eau de la rivière, parfois tiède.
  • Un local sanitaires avec 2 toilettes sèches et un lavabo Mongol.
  • A 150 mètres, adossées à la maison, deux petites cabanes dotées d'un ensemble douche, lavabo et wc traditionnel.

Photos :

Yourtes

RIMG0107.JPG?imgmax=288

La Yourte, appelée Ger sur place, est l'habitat tradionnel des nomades d'Asie centrale. Il existe différents modèles, dont la yourte Mongole telles celles dans le campement.

La yourte est le résultat de centaines d'années d'optimisation. C'est un concentré d'astuces :

  • Les murs sont composés de croisillons en bois reliés entre eux. C'est léger, solide, flexible et on peut ajuster la hauteur pour compenser de petites déclivités du terrain en étirant plus ou moins les croisillons.

RIMG0092.JPG?imgmax=288

  • Le plafond est comme un grand parasol dont les baleines sont arrimées au sommet des croisillons, d'un coté, et enfoncées dans des encoches ceinturant un cercle de bois central à l'autre extrémité, cercle formant donc une clé de voûte.

PICT0228.JPG?imgmax=288

  • Une fois cette structure en place il suffit d'une corde serrée sur la périphérie des murs pour plaquer les baleines et assurer la rigidité de l'ensemble sous tension.
  • On ajoute ensuite des couches de feutres qui s'accrochent les unes aux autres du simple fait des frottement sur les surfaces de recouvrement entre les différents draps de feutre.
  • Le feutre est naturellement isolant, acoustique et phonique.
  • En été, on soulève un peu le bas du feutre au pied des murs pour créer une circulation d'air frais du sol vers l'ouverture au sommet du toit.

RIMG0096.JPG?imgmax=288

  • On ajoute à tout ça, quand on en a les moyens, du tissus de décoration, qu'on change de temps en temps.

RIMG0092.JPG?imgmax=288

  • Le sol est généralement la terre recouverte de tapis là où l'on marche. On se déchausse en entrant.
  • Quand il y a du vent, on place au sol une grosse pierre qu'on attache au sommet du toit conique afin de maintenir la yourte plaquée au sol, c'est le seul arrimage nécessaire car la structure en forme de dôme est naturellement aérodynamique.

Sous nos climats humides, il faut protéger la yourte contre l'excès d'humidité. En Mongolie, climat continental sec, torride l'été, glacial l'hiver, ce n'est pas nécessaire.

PAGE PRECEDENTE

PAGE PRECEDENTE

PAGE PRECEDENTE

PAGE PRECEDENTE

PAGE PRECEDENTE

PAGE PRECEDENTE

2008-07-24 19h24 par JeanHuguesRobert | autres changements
visites. ©2006-2010 Virteal
Feedback Form